[ Neo Home | New | Jobs | Technology | Sociology & Ethics | History | Gallery | Careers | About ]

Sur quelques faits de pratique chirurgicale

Section XII

Berceau incubateur pour les enfants nés avant terme

[Incubating cradle for infants born before term.]

Par M. le Dr. Denucé, professeur-adjoint de clinique chirugicale à l'École de Médicine de Bordeaux

[Jean-Louis-Paul Denucé, 1824-1889]

Journal de Médicine de Bordeaux, December, 1857, pp. 723-724

(This is the first known reference to an
incubator in the Western medical literature.)

 

Ayant eu, il y a quelque temps, l'occasion de donner des soins à un enfant venu au monde vers le sixième mois de la vie foetale, je me vis en présence de deux indications: nourrir l'enfant, entretenir sa chaleur. Pour remplir le seconde, j'eus l'idée de faire exécuter un berceau dans lequel il fût possible d'entretenir une chaleur constante et d'un degré voulu. Je fis faire ce berceau en zinc, à double fond et à doubles parois. Qu'on suppose, par exemple, deux baignoires, l'une un peu plus petite et la seconde placée dans la première, séparée d'elle par un intervalle vide dans lequel il est possible de mettre de l'eau. Ces deux baignoires sont entièrement unies par leur bord supérieur, ce qui complète la cavité close dans laquelle l'eau peut ètre reçue. Un entonnoir est placé sur le bord supérieur du berceau, un robinet d'évacuation près du bord inférieur. Les couches et les langes sont disposées dans le berceau; le berceau lui-mème, pour éviter la déperdition de la chaleur, est enveloppé d'une couverture de laine. On met de l'eau chaude dans l'appareil. Dès lors, à l'aide du thermomètre que l'on place dans le berceau, et en se servant de la facilité que l'on a d'ajouter et de retirer de l'eau, on peut établir et entretenir le degré de température que l'on veut avoir dans l'intérieur du berceau. Du reste, avec la précaution que j'ai mentionée d'envelopper le berceau de laine, la déperdition de chaleur est peu de chose, et dans le cas où j'ai employé cet appareil, il suffisait toutes les six heures de retirer de l'appareil un demi-litre environ d'eau et de le remplacer par un demi-litre d'eau bouillant. [1]

A l'aide de cet appareil, je suis parvenu à conserver pendant dix-sept jours cet enfant, sans qu'on ait pu constater jusqu'à son dernier moment le moindre refroidissement dans la température de son corps.

Malheureusement, je ne plus remplir aussi bien la première indication. Malgré tous les soins que je prodiguai au petit malade, l'alimentation fut insuffisante, et à partir du huitième jour, l'amaigrissement commença et all toujours en augmentant jusqu'à la fin.

L'extrème jeunesse de l'enfant me parait dans ce cas la cause principale de la mort. Mais je suis convaincu que, pour les enfants nés vers le septième mois, l'usage du berceau incubateur que je viens de décrire pourrait rendre de très-grands services.


[1] Je dois à M. Gendron, fabricant d'instruments et de bandages, des remerciments pour l'empressement et l'intelligence avec lesquels il a exécuté la plupart des appareils dont il est question dans ce travail, et notamment l'attelle à extension permanente, le lit à suspension, le berceau incubateur, appareils dont il a fait depuis de nouveaux modèles perfectionnés.

 

Title of the original article.

First page of the section discussing incubators.

Second page of the section discussing incubators.

For more information, see "The First Published Report of an Incubator for Use in the Care of the Premature Infant (1857)," by Thomas E. Cone, Jr., MD, Am. J. Dis. Child. 135:658-660, July 1981. The image of Denucé's "incubating cradle" below is from Hess's textbook, 1922.


Alta Vista's automated French to English translation service.


Return to the Classics Page

Created 9/12/1998 / Last modified 3/5/2000
Copyright © 1998 Neonatology on the Web / webmaster@neonatology.org